Une saison à la petite boulangerie – Jenny Colgan

29747011
Résumé
:

Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne. Sa petite boulangerie connaît un franc succès : les habitants du village continuent de s’y presser et un journal régional souhaite même la sélectionner dans son prochain guide ! Polly est aussi comblée par son histoire d’amour avec Huckle, le séduisant Américain qui a su conquérir son cœur. Les deux amoureux se sont installés ensemble dans le grand phare qui domine l’océan.
Malheureusement, lorsque le nouveau propriétaire de la boulangerie de Polly débarque sur l’île avec une lueur malicieuse au fond des yeux, celle-ci réalise soudain que son bonheur est bien fragile. Et le départ précipité de Huckle pour les États-Unis ne l’aide guère à envisager l’avenir avec sérénité.
Face à cette nouvelle tempête qui se prépare, Polly va devoir se battre pour ne pas laisser sa vie prendre l’eau. Réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ?

451 pages

 


 

On retrouve Polly, Huckle, Neil et leurs amis sur leur petite île sauvage : Mount Polbearne. Polly grâce à son travail acharné et beaucoup de ténacité s’occupe de la petite boulangerie de beach street qui rencontre un énorme succès, aussi bien auprès des touristes que des locaux de l’île. Elle est parfaitement heureuse et habite maintenant dans le phare de l’île avec Huckle et Neil, leur macareux apprivoisé. Mais bien sûr, c’était trop beau pour être vrai. Malheureusement, suite au décès de Mrs Manse (la propriétaire de la boulangerie tenue par Polly), la boulangerie de beach street est reprise par le neveu de Mrs Manse, qui est un enfoi** de première et un parfait crétin. Il ne s’intéresse qu’au profit, au détriment de la qualité. Sans compter qu’il n’y connait absolument rien à l’art de faire du pain. Il va restructurer tout le commerce pour le rendre plus rentable (enfin, rentable, celui lui). Adieu donc aux bons petits pains à base d’ingrédients de la meilleure qualité. Et ce n’est que le début des ennuis … Dans ce tome, Polly va devoir se battre pour son commerce, sa réputation, et pour son couple, ça fait beaucoup de choses…

 

Mon avis:

Je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce livre, mais je l’ai un tout petit peu moins apprécié que le 1er tome (« La petite boulangerie du bout du monde« ). J’ai regretté de ne pas l’avoir enchaîné directement après le 1er car j’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’ambiance particulière de Mount Polbearne. Je pense que c’est parce que j’ai commencé ma lecture de façon assez épisodique, et du coup j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Mais une fois dans l’ambiance, après quelques chapitres, je me suis à nouveau attachée aux personnages et leur mode de vie insolite sur leur petite île isolée et battue par les vents, j’étais contente de les retrouver et de les voir évoluer. Le rythme est un peu plus lent que le tome 1, mais on ne s’ennuie pas pour autant. J’ai eu l’impression que ce tome était un peu plus réaliste que le précédant, même si des miracles ont encore lieu. Encore un fois, c’est un bon livre  » feel-good« , sa lecture nous détend et fait du bien. Et puis ce livre donne presque autant faim que le premier tome et m’a mis l’eau à la bouche dès que Polly préparait ses petits pains.


Aussi bien ce livre que le 1er tome, m’ont donné envie d’aller prendre le premier avion en partance pour une petite île paumée et d’aller m’y exiler (avec une cargaison de livres dans mes bagages quand même, hein). Je n’ai jamais visité la Cornouille (j’espère le faire un jour !!) mais Mount Polbearne me rappelle Achill Island que nous avons visité au cours de notre périple en Irlande il y a quatre ans. Je suis littéralement tombée amoureuse de cette petite île qui ressemble un peu à Mount Polbearne, et j
e rêve d’y retourner. Achill island, c’est une presqu’île très sauvagereliée à la côte par un pont, et comme beaucoup d’îles irlandaises, on a l’impression qu’il y a plus de moutons que d’êtres humains qui l’habitent.

 

Le tome 3 (« Noël à a petite boulangerie« ) est sorti, je le lirai, mais j’ai peur d’être un peu déçue.

 

Et vous, si vous avez aussi lu  » la petite boulangerie du bout du monde » et « une saison à la petite boulangerie, lequel avez-vous préféré ?

Publicités

5 commentaires sur “Une saison à la petite boulangerie – Jenny Colgan

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :