Top Ten Tuesday : les 10 meilleurs livres lus jusqu’à présent en 2018

Aujourd’hui je vous retrouve avec un TAG du Top Ten Tuesday, initialement crée par The Broke and the bookish, et repris ensuite par Frogzine. J’ai sélectionné les dix livres que j’ai préféré (pour le moment) en 2018.

 


 

  • La passe miroir tome 1: les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

CVT_La-passe-miroir--Les-fiances-de-lhiver_1267

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

 

  • La passe miroir, tome 2 : Les disparus du Clairedelune, Christelle Dabos

Résultat de recherche d'images pour "les disparus de clairdelune"

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

 

  • Si la lune éclaire nos pas, Nadia Hashimi

    Résultat de recherche d'images pour "si la lune éclaire nos pas"
    Kaboul est entre les mains des talibans. Depuis que son mari, considéré comme un ennemi du régime, a été assassiné, Fereiba est livrée à elle-même. Si elle ne veut pas connaître le même sort que son mari, elle doit fuir. Après avoir vendu le peu qu’elle possède, elle entreprend un voyage périlleux avec ses trois enfants, dans l’espoir de trouver refuge chez sa sœur, à Londres. Comme des milliers d’autres, elle traverse l’Iran, la Turquie, la Grèce, l’Italie et la France. Hélas, les routes de l’exil sont semées d’embûches : que devra-t-elle sacrifier pour de meilleurs lendemains ?

 

  • La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry, Rachel Joyce

Résultat de recherche d'images pour "La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry"

Il était juste parti poster une lettre.
Mais c’est mille kilomètres qu’il va parcourir à pied.
« Je suis en chemin. attends-moi. Je vais te sauver, tu verras. Je vais marcher, et tu vivras. »
Harold Fry est bouleversé par la lettre qu’il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu’elle va mourir.
Alors que sa femme, Maureen, s’affaire à l’étage, indifférente à ce qui peut bien arriver à son mari, Harold quitte la maison pour poster sa réponse. Mais il passe devant la boîte aux lettres sans s’arrêter, continue jusqu’au bureau de poste, sort de la ville et part durant quatre-vingt-sept jours, parcourant plus de mille kilomètres à pied, du sud de l’Angleterre à la frontière écossaise.
Car tout ce qu’Harold sait, c’est qu’il doit continuer à marcher.

 

  • La gloire mon père, Marcel PagnolSouvenirs d'enfance, Tome 1 : La Gloire de mon père par PagnolLe petit Marcel Pagnol nait en 1895. Sa mère, Augustine, est couturière. Lorsqu’elle doit s’absenter, elle confie la garde de l’enfant à Son père, instituteur, qui le place au fond de la classe pendant les cours. Ainsi Marcel sait-il lire et écrire très tôt. La soeur d’Augustine, Rose, épouse « le propriétaire du parc Boraly » à Marseille, de dix ans plus âgé qu’elle. Malgré leurs différences Joseph Pagnol et l’oncle Jules,
    le bon vin aidant, vont apprendre à s’apprécier.Ensemble, ils louent une petite maison dans les garrigues, la » Bastide neuve « , pour les vacances d’été. Tout le petit monde s’y rend à pied, derrière la charrette du père François, qui transporte les meubles. Tandis que les relations de voisinage se tissent au cours des parties de pétanque, se prépare le grand évènement : la chasse à la bartavelle, la perdrix royale, le fin du fin du gibier. Marcel craint le pire pour son père, néophyte en la matière, face à l’oncle Jules, fin chasseur. Celui-ci a fait en sorte que l’enfant ne vienne pas avec eux. Marcel les suit alors en cachette et pour éviter à son père la pire des humiliations, rabat vers lui tout le gibier qu’il peut. En vain. Il finit par se perdre dans cette nature qui par ailleurs ne cesse de l’émerveiller. Soudain, deux belles bartavelles lui tombent dessus. Un doublé, oeuvre de son père, retrouvé, et fêté de tout le village. S’étant résolu à l’idée que les vacances sont finies, après une escapade avec son copain Lili des Bellons, le petit braconnier, Marcel brandit une dernière fois bien haut les deux bartavelles : la gloire de son père !

 

  • Au bonheur des Dames, Emile Zola

Les Rougon-Macquart, tome 11 : Au bonheur des dames par Zola

Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s’amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu’une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connait une vie d’enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d’elle le symbole du modernisme et des crises qu’il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie.

 

  • Le meurtre de Roger Ackroyd, Agatha Chrisitie

Le Meurtre de Roger Ackroyd par Christie

Cela fait tout juste un an que le mari de Mrs Ferrars est mort. D’une gastrite aigüe. Enfin, c’est ce qu’il semble. Après tout, les symptômes de l’empoisonnement par l’arsenic sont presque les mêmes… Hier, Mrs Ferrars est morte à son tour. Une trop forte dose de véronal. Suicide ? Allons donc ! Elle était encore jeune et très riche… Et puis, aujourd’hui, Mr Ackroyd a été assassiné. Cette fois, le doute n’est pas permis. Mais pourquoi ? Bien sûr, Mrs Ferrars et Mr Ackroyd paraissaient fort bien s’entendre. Surtout depuis la mort du mari. Mais de là à dire… Non, ce n’est pas possible… En tout cas, ce n’est pas si simple…

 

  • La mémoire du thé, Lisa See

La mémoire du thé par See

Sud-ouest de la Chine, années 1990.À la Source de Printemps, sur le mont Nannuo, la culture du thé rythme la vie des habitants depuis toujours. Loin de connaître les progrès sans précédent qui se propagent au reste du pays, les Akha perpétuent des méthodes de récolte archaïques et des principes religieux très strictes. Li-yan, première personne de sa famille à savoir lire et écrire, rejette les traditions qui ont jusqu’alors façonné son existence. Sur le point de débuter la formation qui fera d’elle la prochaine sage-femme de la vallée, elle décide de poursuivre ses études malgré les réticences de la communauté. Malheureusement, lorsqu’elle doit faire face à une grossesse non désirée, la loi akha tombe, et Li-yan n’a d’autre choix que tout abandonner – jusqu’à son enfant, qu’elle dépose sur les marches d’un orphelinat, accompagnée d’une galette de thé. Les années passant, le souvenir de cette tragédie la hante, tandis qu’à des milliers de kilomètres, une jeune femme se lance à la recherche de ses racines…

 

  • Gardiens des cités perdues, Shannon Messenger.Gardiens des Cités perdues, tome 1 par Messenger
    Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

 

  • Le Paris des merveilles tome 1 : Les enchantements d’Ambremer, Pierre PevelLe Paris des Merveilles, tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer par Pevel
    Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

 

Et voilà pour ce petit TAG. Vous connaissez certains titres dans cette sélection ? Est ce qu’il y a un livre qui vous a vraiment plus plu que les autres en 2018 ?

 

Publicités

19 commentaires sur “Top Ten Tuesday : les 10 meilleurs livres lus jusqu’à présent en 2018

Ajouter un commentaire

  1. Je connais déjà pas mal de livres de ta liste mais le fait de revoir La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry me rappelle que j’ai les deux tomes en VO et qu’il faudrait peut-être que je les lise un jour ! Sinon, je suis tout à fait d’accord pour La Passe Miroir dont j’ai adoré les trois tomes et attends avec impatience le prochain. Pour ma part ça sera La Faucheuse de Neal Shusterman qui m’a le plus marquée, et d’ailleurs je ne cesse d’en parler sur le blog. Belle soirée à toi

    J'aime

  2. J’aime beaucoup ton top qui mêle classiques et lectures actuelles 🙂 J’ai également beaucoup aimé La passe miroir et le Paris des merveilles sans oublier Au bonheur des Dames que j’ai lu il y a maintenant plusieurs années.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai aussi beaucoup aimé « La Passe-Miroir », d’ailleurs il faudrait peut-être que je lise le tome 2 un jour ^^ !
    Quant au roman « Au bonheur des Dames », je pense que tout le monde devrait le lire au moins une fois dans sa vie !! Il est magnifique ce roman ❤

    J'aime

  4. Ah oui le tome 2 est génial aussi, peut-être même mieux que le premier, et plus palpitant. Tu as raison, Tout à fait d’accord avec toi pour « Au bonheur des Dames », J’aurais aimé qu’on me fasse lire celui ci à l’école plutôt que d’autres (comme « Germinal ») qui sont bien plus difficiles à lire, surtout pour des jeunes.

    J'aime

  5. La Passe-miroir ❤ Moi qui voulait relire les trois tomes cette année, je n'ai même pas eu le temps ! Mais c'est prévu pour le début d'année prochaine, j'ai tellement hâte de retrouver l'univers et les personnages que ce soit Thorn, Archibald, Ophélie ou Berenilde.

    Aimé par 1 personne

  6. Non, pas du tout ! C’est tout le contraire. L’auteur a voulu construire son histoire sur une base d’utopie, pas de dystopie, même si ça part en dystopie au bout d’un moment. Mais à la base le monde est parfait, la mort a été éradiquée, la société est parfaite et au fur et à mesure on voit les coulisses et on se rend compte de la vérité.

    Aimé par 1 personne

  7. Harold Fryyyyyyyyyyyyyyyyyy ! (pardon) Mon livre sur un homme qui marche ! J’avais tellement aimé ce livre ! J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps !
    La suite est moins bien, par contre, si jamais tu ne l’as pas lue. On a un certain nombre de réponses, et le point de vue de Queenie donc c’est quand même intéressant, mais c’est bien moins émouvant.

    Aimé par 1 personne

  8. Haha ! C’est un de mes livres doudou et j’en ai parlé dans plusieurs articles (les livres qui m’ont fait pleurer et les livres avec un titre à rallonge). Franchement, la suite ne m’a pas emballée. C’est peut-être parce que je l’ai lue en anglais contrairement au premier, mais j’ai moins accroché. J’adorais le personnage de Harold donc je pense que j’ai été déçue de ne pas le retrouver autant.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :