Elia, la passeuse d’âmes – Marie Vareille

Elia, la passeuse d'âmes, tome 1 par Vareille

Elia est une passeuse d’âmes, un être sans émotions. Elle doit exécuter ceux qui sont devenus des poids pour la société : personnes âgées, malades, opposants au régimes…
Mais un jour, elle ne parvient plus à obéir aux ordres et s’enfuit dans la région la plus déshéritée du pays… là où les passeurs d’âmes sont considérés comme les pires ennemis. Au plus profond d’immenses mines à ciel ouvert, elle découvrira, telle une pépite, une destinée qui la dépasse.

320 pages

Note : 4.5 / 5


 

Tout d’abord, avant de commencer à parler de ce livre, il faut admirer sa MAGNIFIQUE couverture qui donne très envie de l’ouvrir et de découvrir l’histoire qu’il renferme !!

Avec ce livre, on est embarqué dans un univers dystopique post apocalyptique. Une guerre mondiale a presque éradiqué l’humanité et a déréglé le climat causant une montée des eaux recouvrant la quasi totalité de la planète à l’exception de l’île de Tasma sur laquelle se réfugie un groupe de survivants. Dans cette nouvelle société, les individus sont divisés en 3 castes : les Kornesiens, les Ascaris et les Nosobas. Les premiers étant l’élite, êtres supérieurs qui ne se mélangent pas aux deux autres castes. Les Nosobas sont les esclaves, et les Ascaris, sont les commerçants. C’est une société dictatoriale basée sur le bien-être de la communauté, et non centrée sur l’individu. Elia, une adolescente de 16 ans, est Kornésienne mais elle est aussi rousse (oui, c’est un détail de la plus haute importance pour l’histoire :p). Parce qu’elle est porteuse d’une mutation censée lui conférer un manque d’empathie et de sentiments, elle est passeuse d’âmes, c’est à dire qu’elle euthanasie les personnes n’ayant plus d’utilité dans la société, mais Elia ne se sent pas vraiment à sa place dans ce rôle. Suite à un incident lié à son travail, elle est contrainte de s’enfuir et part se cacher dans la cité minière des Nosobas. Là bas, elle va se découvrir un nouveau destin …

 

Mon avis :

Dès les premières pages on est complètement happé par l’univers crée par l’auteure et une fois le livre entamé, je n’avais plus envie d’en sortir. Elia qui a toujours vécu dans le luxe va se retrouver du jour au lendemain complètement démunie et contrainte de vivre dans des conditions des plus précaires. On a tout de suite envie de comprendre pourquoi Elia est particulière et pourquoi elle semble différente des autres Kornésiens. L’univers de cette saga est très bien travaillé et développé. Les autres personnages principaux (Tim, Solstan, Arhia), ainsi que les secondaires sont tous très attachants et je les trouve très « réalistes ». Bien que ce soit un livre Young Adult, tout n’est pas rose, l’univers est même plutôt sombre, les relations entre personnages ne sont pas niaises comme je le regrette parfois avec ce genre de lecture. Je trouve que ce roman convient aussi bien à des ado qu’à des adultes, et ça c’est vraiment pas toujours le cas, chapeau bas à l’auteure donc.

Au delà de l’intrigue, ce livre traite de sujets importants comme la balance entre le bien individuel et le bien de la communauté, la famille, l’entraide et l’amitié, le racisme et les injustices sociales. Enfin bref, il fait aussi réfléchir.

J’ai également bien aimé que le livre commence par la fin, du coup pendant toute la lecture, on se demande comment on en est arrivé là. Le rythme du roman est bien dosé et s’accélère petit à petit devenant de plus en plus haletant. Je n’ai trouvé aucun temps mort. La dernière page tournée, je n’ai pas pu m’empêcher de me jeter sur le deuxième tome, alors que je m’étais dit que je le garderais pour plus tard, voulant avancer dans le Reading Classics Challenge. J’ai aussi beaucoup aimé la plume de Marie Vareille qui m’a donné envie de découvrir ses autres œuvres qui sont plutôt de la chick lit.

En bref, ce livre est une SUPER découverte pour moi et je ne peux que vous le conseiller. Il est très prenant, l’univers est riche et élaboré, les personnages très attachants. Comme je le disais je me suis jetée sur le tome 2 à peine celui-ci terminé, et je l’ai dévoré en une journée (chronique à venir bientôt, spoiler alert : je l’ai encore plus aimé que le 1er !). Ce qui n’est pas très malin parce que maintenant je VEUUUX lire le troisièèèème, mais il va falloir patienter un peu …

 

 

Publicités

11 commentaires sur “Elia, la passeuse d’âmes – Marie Vareille

Ajouter un commentaire

  1. Il me fait tellement envie depuis un petit moment ! Il a vraiment l’air super et tu confirmes mon envie de découvrir cette saga.
    Une héroïne rousse, effectivement, ça change tout 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :