Elia, la passeuse d’âmes, tome 2 – Marie Vareille

Elia, la passeuse d'âmes, tome 2 : Saison froide par Vareille

Quand elle entre avec Solstan au Conclusar, le centre de détention pour mineurs du Palatium, Elia n’a qu’un objectif : retrouver sa sœur. Mais elle est loin d’imaginer les dangers qui l’attendent derrière ces murs de béton, où le secret de ses origines ne doit être découvert à aucun prix ! Dans un monde impitoyable où l’ennemi n’est pas toujours celui qu’on croit, Elia survivra-t-elle ? Elia, Solstan, Tim et Arhia sauront-ils défendre leurs idéaux jusqu’au bout, quel que soit le prix à payer ?

416 pages

Note : 5 /5 ★★★★★


 

J’ai beaucoup aimé le tome 1  d’Elia la passeuse d’âmes (voir la chronique ici), mais ce tome 2, Oh My God !!!!

Ce tome est la suite directe du précédant. J’ai enchaîné les deux, qui sont vraiment dans la continuité l’un de l’autre, on a juste l’impression de passer au chapitre suivant, ce qui m’allait très bien car je voulais vraiment savoir ce qui allait arriver à Elia et Solstan, que l’on avait laissé (c’est un gros spoil de la fin du livre donc je l’ai mis en blanc, sélectionnez le texte si vous voulez voir ce qu’il y a écrit) aux portes du Conclusar, prêts à s’enrôler dans l’armée des défenseurs du Palatium pour tenter de sauver Edeline . Dans le 1er tome on suit Elia tout le long, alors qu’ici, une bonne partie du livre se concentre sur les autres personnages, on ne se concentre pas que sur Elia (il y a une bonne raison à cela, mais je vous laisse la découvrir en lisant le roman). Les personnages secondaires comme Tim, Solstan ou Arhia prennent plus de place et j’ai trouvé ça bien : le point de vue alterné de chaque personnage rend l’histoire plus complète. On fait aussi la connaissance des combattants de l’aube, les rebelles qui s’opposent au système en place et tente d’abolir la dictature, j’ai bien aimé ce côté qui m’a un peu rappelé La rébellion de Star wars (comment ça je vais chercher trop loin ?? :p ). On a également une grosse remise en question d’Elia qui en apprend plus sur la prophétie la concernant, elle va devoir se remettre en question et décider de son destin. J’ai apprécié ce passage car il me paraît assez réaliste, on a pas une héroïne qui suit le chemin tout tracé que ces ancêtres ont prédit comme dans la plupart de romans de Fantasy.

Ce tome est encore plus noir que le précédant, plus violent, on découvre l’envers du décor de la scène politique du Palatium, les complots et les coups bas entre dirigeants, mais aussi l’horreur des camps d’entraînement des futures défenseurs. Nos héros sont malmenés, torturés et vont devoir s’armer de beaucoup de courage pour rester fidèles à la cause et aux principes qu’ils veulent défendre. J’ai été un peu choquée par la fin car je ne m’y attendais pas du tout …

J’ai lu ce livre en une journée car une fois commencé, je n’ai tout simplement pas pu le refermer … On est à complètement happé par l’histoire dès la première page, et la tension ne se relâche qu’à la dernière (ou pas … Je veux lire le 3èèèème tome !!). D’ailleurs le plus gros défaut de cette saga, c’est que le dernier tome n’est pas encore sorti !! Je vais donc devoir m’armer de patience pour connaître la suite des aventures d’Elia…

En conclusion, cette saga reste une super découverte avec ce tome qui est encore mieux que le précédant (et il fallait le faire !!), que j’avais déjà adoré ! J’ai vraiment SUPER hâte de lire la fin de cette saga.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :