Croc-blanc – Jack London

Les personnages de croc blanc

Dans le Grand Nord sauvage et glacé, un jeune loup apprend à lutter pour la vie. Les premiers hommes qu’il rencontre, des Indiens, le baptisent Croc-Blanc. Auprès d’eux, il connaît la chaleur du feu de camp, mais aussi le goût du sang. Racheté par un Blanc cupide, il est dressé pour le combat et découvre la haine. Un homme pourtant le sauve de cet enfer. Croc-Blanc lui vouera un amour exclusif.

Durée d’écoute : 7h50


Je l’ai écouté en audiobook pour le Reading Classics Challenge 2019 du mois de février. Je vous mets le lien du site sur lequel je télécharge les audiobooks classiques ici. C’est gratuit (car les livres sont libres de droits), alors il ne faut pas être trop tatillon sur la qualité du fichier (pour celui ci par exemple, on entend de temps en temps le bruit de la molette de la souris quand le narrateur scroll down) mais ça me permet de découvrir des œuvres que je ne lirais pas forcément autrement.

J’ai vu le film Croc-blanc quand j’étais petite et je dois dire que le livre est très différent des souvenirs que j’ai de l’adaptation cinématographique. Néanmoins, j’ai apprécié cette lecture originale. 

Attention, spoiler, dans la suite, je vous résume toute l’histoire …

Au début du livre, on suit deux hommes lors d’un périple en traîneau. Ils sont poursuivis par une meute de loups affamés qui leur mangent un chien d’attelage chaque nuit… De plus en plus hardis les loups se rapprochent chaque nuit un peu plus. Le plus courageux des loups est la mère de Croc-blanc. C’est la lutte entre l’homme et l’animal, chacun pour leur propre survie. Et chaque nouvelle nuit, on tremble un peu plus, incertain du sort des deux hommes … Ensuite, on passe à une autre partie du récit dans laquelle on suit d’abord la mère de Croc-blanc, puis Croc-blanc lors de ses premières années. On découvre avec lui la vie de louveteau confiné à la tanière, puis la découverte du dehors. Après quelques semaines de vie sauvage, en manque de nourriture, il se fait adopter par un groupe d’indiens. Castor gris devient son maître, il passera plusieurs années auprès de lui. Il est ensuite vendu à un homme cruel, Beauty Smith qui le garde en cage et le fait combattre contre des chiens. Son unique but est d’égorger les adversaires qu’on lui présente chaque jour… Cette période est la plus sombre de la vie de Croc-blanc, il devient haineux de l’homme, aigri et violent.  Dans la dernière partie du récit, il est sauvé de cette vie de misère par deux hommes, Matt et Weedon Scott. Croc-blanc se lie avec Weedon Scott qui devient son maître. Il lui vouera un amour inconditionnel. 

 

Mon avis:

Dans ce roman on est plongé dans le Grand Nord américain, dans les froides (et très hostiles) contrées d’Alaska. J’ai aimé être transportée dans cette nature complètement sauvage et glaciale, à l’époque de la ruée vers l’or, c’est dépaysant, c’est le moins qu’on puisse dire. On a un aperçu de la dureté et du danger constant de la vie là bas (et franchement, je suis bien à notre époque, confortablement installée dans mon canapé, avec mon plaid sur mes genoux ^^).  On est dans la tête de Croc-blanc les 3/4 du roman. On perçoit la vie, la société des hommes par son regard d’animal. On compare la vie communautaire des indiens qui sont très proches de la nature, à celle des pionniers blancs, cupides, et cruels, qui dénigrent la nature et s’y croient supérieurs. On en apprend beaucoup sur les loups, les chiens, comment ils agissent, réfléchissent.

Jack London est vraiment très très doué, il a un talent de narrateur absolument exceptionnel ! Ce roman est très fort, on ressent tellement d’émotions, et pourtant, c’est un loup que l’on suit, donc on peut pas vraiment s’identifier à lui. Durant toute la lecture, j’avais l’impression d’être dans la tête de ce fier chien-loup qu’est Croc-blanc ! J’avais peur de m’ennuyer avec ce roman, mais en fait j’ai été happé par l’histoire et je n’ai pas vu le temps passer.

 

Vous participez au Reading Classics Challenge ? Vous avez lu quoi ?

Publicités

6 commentaires sur “Croc-blanc – Jack London

Ajouter un commentaire

  1. Je suis en train de le lire, justement. J’avais commencé « Martin Eden », mais je m’ennuyais alors j’ai laissé tomber et j’ai décidé de lire « Croc-Blanc », mais du coup, je suis à la bourre parce que je l’ai commencé il y a peu. Je vais essayer de le terminer ce week-end 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :