Le faiseur de rêves – Laini Taylor

img_6479-1

 

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…

Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?
670 pages

Ma note : 4.8/5

 


 

Mon avis

Le faiseur de rêves m’a tout de suite tapé dans l’œil lors d’un passage à la fnac grâce à sa couverture magnifique. Ce livre est une pure merveille de beauté, avec sa couverture d’un beau bleu profond avec le papillon et le titre gravés dessus en doré. Mais c’est aussi un bon gros pavé, c’est pourquoi ne je l’avais pas commencé avant. Encore merci à mon frère de me l’avoir offert pour Noël, c’est un super cadeau !! (d’ailleurs je le sors souvent de ma bibliothèque juste pour l’admirer :p).

img_6658
Je ne regrette qu’une chose: l’avoir commencé au mauvais moment à savoir, avant de partir en Belgique. J’ai eu très peu de temps pour lire et donc je n’ai pas pu l’apprécier autant que je l’aurais dû (même si j’ai adoré, hein).

Après des premières pages mystérieuses, l’histoire met un peu de temps à se mettre en place, le début est très lent. La magie n’arrive pas tout de suite, mais on est content de découvrir la vie, l’histoire et les origines de Lazlo Lestrange, ce jeune orphelin, moine, bibliothécaire et très rêveur (oui, il est tout ça à la fois). Je pense que le début m’a parût plus lent qu’il ne l’ait en réalité du fait que je l’ai lu de façon très hachée. J’ai commencé à être complètement embarquée quand le cortège  de savants conduit par Eril-Fane s’approche de Désolation. L’histoire et l’univers sont vraiment magiques, et surtout très originaux. J’ai adoré l’univers des séraphins, les rejetons des dieux, à la fois plein de magie, triste et sombre. Et les rêves de Lazlo … on est complètement emporté dans cet univers onirique fabuleux. J’ai eu un gros coup de cœur pour Sarai ♡♡.

Le plus gros défaut de ce livre, mais c’est une question de point de vue : la fin se passe un petit peu trop vite à mon goût, je ne peux pas vous dire pourquoi sans vous spoiler, mais vu comme le début est lent, j’aurais apprécié quelques pages de plus à la fin. Mais quelle fin !!! La dernière page tournée, on a qu’une envie : se JETER sur le tome 2 pour connaitre la suite et rester avec les personnages, mais il va falloir patienter un peu.

J’ai eu un gros coup de cœur pour ce livre, bien que j’ai mis plus de temps que j’aurais souhaité pour le lire, mais c’est une pure merveille d’imagination, et je ne peux que vous le recommander. J’attends d’être installée dans un appartement pour acheter le tome 2 car ces livres sont si beaux, je ne veux pas les abimer ^^’

 

Vous connaissez ce livre ou cette autrice ? Est ce que vous avez déjà lu le 2e ?

 

https://i.pinimg.com/originals/ad/aa/ec/adaaece1af54ba3cccc44a4acb546a96.jpg BlackBird Art

Citations :

« Rien de tout cela n’était possible, bien sûr… Mais pareil détail avait-il jamais empêché un rêveur de rêver ? »

« Le feu qui sommeillait en lui n’était pas tout à fait éteint : il couvait sous la cendre et brûlerait bientôt plus brillamment que les ailes des séraphins. »

« Sarai, répéta-t-il, comme s’il goûtait le mot. Sarai. Ce nom avait le goût du thé, pensa-t-il sans l’exprimer : complexe, subtil et légèrement amer. »

« Ce son vint se fracasser contre les hurlements et les submergea, comme une teinte en  noyant une autre. La haine était noire, la peur rouge et la détresse bleue. Pas le bleu des bleuets, des ailes de libellules ou du ciel printanier, pas celui de la tyrannie ou d’un massacre imminent. Mais la couleur de la chaire meurtrie et des mers agitées, le sombre bleu sans espoir des yeux d’une morte. C’était la souffrance, et tout au fond, tel le marc d’une tasse, la vérité profonde de l’âme de Désolation. »

« Il avait peut-être été bref, mais une grande partie d’un baiser – surtout pour un premier – réside dans l’instant qui le précède: avant que les lèvres ne se touchent, que les yeux ne se ferment, lorsqu’on est submergé par la vue de l’autre, par la force de l’attraction. C’est comme… comme… trouver un livre à l’intérieur d’un autre. Un petit ouvrage précieux caché dans un plus grand, ordinaire… »

« Il était une fois un homme amoureux de la lune, mais dès qu’il tentait de l’enlacer, elle se brisait en mille morceaux et le laissait trempé, les bras vides. Sathaz avait fini par comprendre que s’il entrait dans la mare et restait immobile, la lune viendrait à lui et le laisserait être proche d’elle. Seulement proche, jamais en contact. Il ne pouvait pas la toucher sans la briser. Ainsi, comme Lazlo l’avait raconté à Sarai, il se réconcilia avec l’impossible et prit ce qu’on lui offrait. « 

« Tu es un conteur-né. Raconte nous une légende magnifique et pleine de monstres. »

« Magnifique et plein de monstres ? »

« Ce sont les deux choses qui font une bonne histoire »

 

 


Publicités

10 commentaires sur “Le faiseur de rêves – Laini Taylor

Ajouter un commentaire

  1. J’ai failli l’offrir à une petite cousine avant de choisir un autre roman, finalement, mais il m’avait tapé dans l’œil et le résumé me tentait bien. Du coup, tu finis de me convaincre et je pense que je vais l’ajouter à ma wish-list. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :