La muse des cauchemars – Laini Taylor

img_7628

RÉSUMÉ :
Le rêve comme seul rempart contre la violence du monde. Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l’Empire. A respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.
Très loin de là, à travers l’espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu’après tant d’années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux -, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu’à un fil, celui que manipule par la seule force de son esprit une enfant cruelle et meurtrie. A la fois plus puissant et plus vulnérable que jamais, le jeune homme va devoir choisir : sauver celle qu’il aime ou bien tous les habitants de la ville interdite jusqu’au dernier.
Sans compter qu’un danger plus grave encore menace… Car l’oiseau blanc qui surveille la citadelle depuis toujours veille, et il est grand temps pour lui de passer enfin à l’action. Dieux, monstres, fantômes, mondes étranges et guerre totale, La Muse des cauchemars clôt avec maestria une série aussi poétique que haletante. Qu’on se le tienne pour dit : l’univers de Laini Taylor n’a pas fini de hanter nos rêves…


Bon, alors pour commencer, on peut déjà noter la magnificence de la couverture, tout aussi belle sublime  que celle du premier roman. Je ne me lasse pas d’admirer ces 2 livres !! En plus, le bleu et le violet sont les couleurs que je préfère, et je trouve qu’elles conviennent parfaitement au thème de cette saga : le rêve, l’onirisme 😛

⚠️ Attention, vous n’avez pas lu le 1er tome et que vous ne voulez pas être spoilé, ne lisez pas la suite de cette chronique. Vous pouvez par contre lire celle du 1er tome, le Faiseur de rêves, ici. ⚠️

L’histoire reprend exactement où elle s’était arrêtée dans le premier tome (surlignez le texte pour le lire, je l’ai mis en blanc pour éviter que vous ne soyez spoilé en survolant l’article)  : | Lazlo a découvert le corps de ma bien-aimée et la ramené à bord de la Citadelle pour tenter de sauver l’âme de Sarai grâce au pouvoir de Minya. |

J’ai vraiment ADORE ce 2e tome qui confirme mon gros coup de cœur pour cette saga. L’univers est tout aussi envoûtant et magique que dans Le faiseur de rêves. Et si le premier tome était assez introductif (car il posait l’univers et les personnages) dans La muse des cauchemars, il y a beaucoup plus d’action. L’écriture est toujours aussi captivante et fascinante. On apprend beaucoup de choses sur Désolation, les rejetons des Dieux, on a enfin les réponses aux questions qui nous obsédaient dans le tome 1 (du genre comment désolation a été maudite, d’où viennent les rejetons des dieux, l’importance du mésarthium, pourquoi Eril Fane les a tué, …).

En plus de la suite de l’histoire de Lazlo et des rejetons des dieux, on découvre de nouveaux personnages : Nova et Kora, deux sœurs mystérieuses plus liées que les doigts d’une main. J’ai beaucoup aimé l’alternance des chapitres centrés tour à tour sur la Citadelle puis sur les deux sœurs. En avançant dans l’histoire on découvre petit à petit d’où elles viennent, quel est leur rapport avec les rejetons des dieux. Leur histoire apporte encore plus de suspens car Laini Taylor laisse planer beaucoup de mystère, et on veut comprendre d’où viennent Kora et Nova. Le dénouement et la convergence des événements sont juste époustouflants !

Blow Your Mind Wow GIF by Product Hunt

En bref : l’univers et l’histoire sont extrêmement bien construits et carrément addictifs. Ces 2 romans nous transportent vraiment dans un autre monde, un monde plein de magie, de couleurs, d’odeurs; bref, on est immergé. Laini Taylor a le sens du détail, rien n’est laissé au hasard pour construire une intrigue époustouflante et merveilleusement bien ficelée. Si vous aimez le young adult, la fantasy, l’imaginaire, cette duologie est un incontournable !! Suite à cette saga, je compte bien découvrir d’autres mondes crées par cette autrice, et je pense commencer avec Daughter of smoke and bone (Elise de A book and a cup m’a convaincu 😛)

Un petit partage pour finir : cette année au Hellfest, j’ai craqué pour un des tee-shirts vendus. Il me fait vraiment penser au Faiseur de rêves : une déesse à la peau bleue, avec un papillon de nuit sur la bouche, c’est fou non ? Vous en pensez quoi ? J’étais obligée de l’acheter, hein ? 😛 😛

img_7873

Et vous, avez-vous lu cette belle duologie ? Si oui, vous avez aimé ? Si non, elle vous tente ?

CITATIONS

« Il était une fois un silence qui rêvait de devenir une chanson, puis je t’ai trouvé et maintenant, tout n’est plus que musique. »

« De nombreuses décisions sont prises ainsi : sous prétexte de ne pas avoir le choix. Et nombreux sont les destins scellés par les indécis. »

« Peut-on laisser le passé derrière nous ? demanda-t-elle. Le pouvait-ils ? La question était essentielle. – C’est là sa place, intervient Suheyla. Si on ne l’abandonne pas, il finit par tout encombrer et on ne cesse de trébucher dessus.

« Si le royaume du savoir était une ville, alors une partie de Thyon s’était effondrée et il se retrouvait plongé jusqu’aux genoux au milieu des décombres, à la fois perdu dans ses pensées et dans la réalité. De quoi avait-il été témoin la nuit précédente ? »

« La volonté de Minya était une lame forgée par les hurlements de deux douzaines d’enfants mourants – forgée par des hurlements et trempée dans le sang. »

« Les vœux ne se réalisent pas tout seuls poursuivis t-elle. Ils ne sont qu’une cible qu’on peint autour de notre souhait. On doit toujours faire mouche soit-même. »

« C’est quand on croit ne plus pouvoir les assouvir qu’on découvre ses véritables désirs. Or Eril-Fane désirait retrouver sa femme. »

 

6 commentaires sur “La muse des cauchemars – Laini Taylor

Ajouter un commentaire

  1. J’ai aimé sans aimer le 1er tome. Trop lent, j’ai vraiment peiné à le lire et j’ai comptais le nombre de pages restantes assez souvent. Mais l’univers est incroyable et je compte lire quand même la suite. J’espère qu’elle sera plus prenante!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :