La vie rêvée des chaussettes orphelines – Marie Vareille

La vie revee des chaussettes orpheline

La vie rêvée des chaussettes orphelines

En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface.
Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie.
Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?


J’ai profité d’une promo pour acheter le dernier roman de Marie Vareille en ebook à 1.99€ sur le site de kobo. Il faut savoir qu’il y a souvent des promos sur les livres numériques de cette autrice, ça vaut vraiment le coup. J’en ai acheté plusieurs comme ça 🙂

Dans ce livre on suit Alice, une trentenaire américaine qui vient s’installer à Paris pour commencer un nouveau boulot. Elle change de pays pour fuir on ne sait quel passé obscur. Elle va trouver un poste dans une start-up travaillant sur une appli pour réunir les chaussettes orphelines dans le monde (vaste projet …). Ce job va changer sa vie et l’aider à se reconstruire petit à petit.

Alice est venue seule en France, sans son mari, dont elle ne parle qu’au passé, sans enfant, elle a changé de pays pour rompre avec son ancienne vie. On sent rapidement qu’il s’est passé quelque chose de grave mais on ne sait pas quoi, et le mystère tient le lecteur en haleine, on se pose plein de questions (où est le mari d’Alice ? ont-ils réussi à avoir un enfant ? que s’est-il passé pour qu’elle arrive seule à Paris? ). D’habitude je n’aime pas quand je comprends pas les choses, mais là on progresse petit à petit, et ça ne m’a pas dérangé, au contraire.

Alice est une jeune femme émotive, fragile, très angoissée, et qui, pour se protéger, est devenue quelqu’un de très fermé, elle parait très froide et distante, mais on se doute que c’est dû à un événement passé traumatisant. Un fois débarquée à Paris, Alice doit trouver du boulot ce qui n’est pas chose facile car elle est très émotive, et atteinte de TOC pas faciles à gérer.

Je ne crois pas aux coïncidences. Je ne crois pas aux hasards ni à la chance. Je crois à l’enchainement des événements tel que l’univers l’a prévu, à l’ordre implacable du monde où chaque mini-engrenage a sa place et son rôle à jouer et où la moindre poussière peut dérégler le mécanisme.

Elle finit néanmoins par trouver un poste, bien en dessous de ses compétences, dans la fameuse start-up dont le boss, Christophe, souhaite réunir les chaussettes orphelines du monde entier. On ne peut que partager l’enthousiasme et l’optimisme débordants de Christophe, auto-entrepreneur multi-récidiviste et plutôt fantasque.

A l’ère du recyclage et de la lutte contre la gaspillage, il était temps que quelqu’un prenne à bras le corps le problème de la chaussette orpheline et de l’enjeu écologique qu’elle représente.

En parallèle de la vie d’Alice à Paris, on est plongé dans l’enfance d’Alice et de sa petite sœur, Scarlett, via les pages de son journal intime. J’ai été vraiment touchée par la belle relation qu’Alice entretient avec sa sœur, comment elles ont grandi ensemble, se sont protégées mutuellement. Une preuve que l’amour fraternel est essentiel.

Marie Vareille est connue pour écrire des romans feel-good, mais celui-ci est difficile à catégoriser. Globalement ce roman m’a fait me sentir bien, et j’ai souvent eu le sourire aux lèvres, voire même rigolé franchement en le lisant, mais j’ai aussi pleuré et eu mal au cœur pour les personnages. Il m’a beaucoup remué. On ne voit pas les pages défiler car on veut comprendre comment Alice est passée d’une jeune femme accomplie, heureuse en ménage et aimée par sa famille à une femme névrosée, malheureuse et froide.

La vie est courte, elle ne dure pas, chaque instant compte. Le temps s’évapore et emporte avec lui toute possibilité de retour en arrière, ne laissant que les regrets, des débris de coquillages échoués sur une plage à marée basse.

Ce roman aborde de nombreux thèmes très sérieux comme la dépression, l’anxiété, l’amour fraternel, le rejet d’un enfant par ses parents, le désir de maternité, la vie de couple, la culpabilité.Mais il accompli l’exploit d’être  très positif malgré tout ça.

 

En bref, un livre absolument génial, à la fois bouleversant, drôle et porteur d’espoir qui prend aux tripes. La plume de l’autrice est légère et profonde, et ultra fluide. Pour la première fois, j’ai pleuré et ri en même temps en lisant. Marie Vareille a réussi un tour de force avec ce titre et elle a encore grimpé dans le classement de mes auteurs français préférés pour se retrouver dans mon top 3.

 


 

Encore quelques citations pour vous montrer comme ce livre est super :

Elle a le sourire bienveillant qu’on réserve aux enfants et aux personnes comme moi. Un sourire qui arriverait presque à te faire croire qu’on peut réparer le petit tas de cendres qui reste de ton cœur calciné.

 

Désolé pour le charabia, j’ai bu tellement de Pastis hier que je me suis réveillée avec l’accent marseillais.

 

La vie est faite de minuscules décisions, à chaque pas, chaque action, chaque choix, nous avançons sur un chemin plutôt qu’un autre. On sait ce qu’on accepte, mais on ne sait jamais ce à quoi on renonce …

 

Je ne comprends pas pourquoi les gens ne rangent pas Il suffit de replacer chaque objet à sa place après l’avoir utilisé. Ce n’est pas si compliqué.

 

Tu es comme un film d’auteur ou un bouquin très littéraire, mon Alice : complexe et géniale, mais tu demandes un petit effort sur les premiers chapitres pour qu’on commence à t’apprécier vraiment.

 

Autres romans de Marie Vareille chroniqués ici :

Ma vie, mon ex et autres calamités

Elia la passeuse d’âmes

Elia la passeuse d’âmes, tome 2

Elia la passeuse d’âmes, tome 3

Publicités

6 commentaires sur “La vie rêvée des chaussettes orphelines – Marie Vareille

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :