Le sorceleur, tome 1 et 2 – Andrzej Sapkowski

Picture1

« J’ai de la peine pour toi, dit soudain la fille, comme à regret, les yeux fixés sur le rond d’argent qui miroitait. Tu dis qu’il n’existe pas de moindre Mal. Tu es sur place, sur des pavés inondés de sang, seul, très seul, parce que tu n’as pas su faire un choix. »

 

Cette lecture n’était pas du tout prévue: je n’avais pas vraiment envie de me lancer dans une saga de 8 tomes. MAIS pendant les vacances de Noël nous avons dévoré regardé la série Netflix. Et une fois terminée, j’étais tellement triste de devoir attendre la sortie de la saison 2 pour retrouver Géralt, Yennefer, Ciri et Jaskier que je me suis jetée sur les livres. Comme Pierre les avait déjà en ebooks, je n’ai pas eu à attendre longtemps ^^ D’ailleurs, il est ravi que je m’y sois enfin mise car il essayait de me les faire lire depuis un moment 😁.

Ces deux tomes se présentent sous forme de recueil de nouvelles. C’est original et ça peut en déstabiliser certains mais pour ma part, ça ne m’a pas dérangé. Ce sont en quelque sorte des préquels de la saga, ils permettent de découvrir les personnages et l’univers. On y suit Geralt de Rive, sorceleur de profession. Alors qu’est-ce qu’un sorceleur ? Il s’agit d’un mutant aux performances physiques améliorées (une sorte de Wolverine mais sans les griffes) et un peu magicien sur les bords, crée pour tuer les monstres en tout genres (loups-garou, Strige, vampires, goules, …) et ainsi protéger l’humanité. 

 

giphy-5
Il a franchement la classe dans la série 😍

 

Chaque chapitre relate une aventure de Geralt indépendante des autres. La time-line n’est absolument pas linaire, ça peut déstabiliser. J’ai vu la série avant et je pense que ça m’a aidé à ne pas être perdue. Comme le laissait présager la série, j’ai adoré l’univers, typique de l’heroïc fantasy, peuplé de magie, d’elfes, de nains, de magiciens et de monstres. Le seul bémol à ma lecture : le style d’écriture et le parlé un peu vulgaire et moyenâgeux. Cet aspect m’a un peu dérangé pendant le premier tiers du tome 1, puis je m’y suis habituée. Il y a une très claire référence aux contes (La belle et la bête, La petite sirène, Blanche-Neige, et surement d’autres références que j’ai loupé). 

Dans le 2e tome, L’épée de la providence, on en apprend plus sur la vie de Geralt, sa relation avec la magicienne Yennefer. J’ai eu un coup de cœur pour ce dernier personnage dans la série, mais elle est nettement moins sympathique dans les livres. Si j’avais commencé par là, je ne suis pas sure que j’aurais autant apprécié.
Il y a une ou deux nouvelles que je n’ai pas trouvé particulièrement utiles, (celle avec la jeune barde qui tombe amoureuse de Geralt par exemple). Mais surtout, c’est dans ce tome que Geralt va rencontrer la petite Ciri, dans la forêt de Brokilone. J’ai vraiment ADORÉ cette gamine ! Elle est tellement drôle. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, elle a un sacré caractère mais elle est courageuse, effrontée et super mignonne. Les réactions de Ciri m’ont fait éclaté de rire à plusieurs reprises, elle est juste géniale ❤❤❤  Et sa relation avec Geralt est vraiment touchante. Avec Ciri, son masque de mutant sans cœur ni sentiment se craquelle et on découvre une personne plus humaine.

The Witcher Netflix GIF - TheWitcher Netflix Ciri GIFs

 

En bref : j’ai eu un gros coup de cœur pour Le sorceleur, que se soit pour l’adaptation à l’écran ou pour les livres. J’espère que je vais autant apprécier le reste de la saga 😃 L’univers est génial, typique de l’heroic fantasy et très immersif. Bien qu’il soit sombre, il m’a beaucoup plu. Les personnages sont bien développés et pas manichéens comme souvent dans la fantasy.

w2
Allez une petite dernière de Gerzltpour la fin :p

 

Maintenant que j’ai lu les livres je peux vous le dire : la série est vraiment très fidèle à l’oeuvre originale et elle est franchement réussie. 

 

Et vous, avez-vous lu ou vu le sorceleur ? Si oui, vous en avez pensé quoi ?

 

 

Quelques citations :

« Je suis un sorceleur. Un mutant créé de manière artificielle. Je tue les monstres. Pour de l’argent. Je protège les enfants quand leurs parents me paient. Si des Nilfgaardiens me payaient, je protégerais leurs enfants. Et quand bien même le monde serait réduit en cendres, ce dont je doute fort, je continuerais à tuer des monstres jusqu’à ce que l’un d’eux me tue. C’est là mon destin, ma motivation, ma vie, mon rapport au monde. Je ne l’ai pas choisi. On l’a fait pour moi. »
(Geralt à Triss)

« Je me débrouille, dit le sorceleur en le regardant droit dans les yeux. Je me débrouille à peu près. Parce qu’il le faut. Parce que je n’ai pas le choix. Parce que j’ai vaincu en moi l’orgueil et la fierté de ma différence; parce que l’ai compris que l’orgueil et la fierté, même si c’est une arme contre la différence, sont une défense pitoyable. Parce que j’ai compris que le soleil brille autrement. Parce que les choses changent et que ce n’est pas moi le pivot de ces changements. Le soleil brille autrement et continuera à briller, il ne sert à rien de chercher à le décrocher, comme la lune. Il faut accepter la vérité, l’elfe, c’est une chose qu’il faut apprendre à faire. »

« Il est facile de tuer avec un arc, jeune fille. Il est facile de lâcher la corde en pensant : ce n’est pas moi, c’est la flèche. Mes mains ne portent pas le sang de ce garçon, c’est la flèche qui l’a tué, pas moi.
Mais la flèche ne rêve pas la nuit. Je te souhaite de ne pas rêver non plus, petite dryade aux yeux bleus. »

« Les forces de l’Ordre, les forces du Chaos… Que de grands mots, Borch. Tu veux à tout prix me placer d’un côté de la palissade dans un conflit que tous considèrent comme éternel, un conflit qui n’est pas né d’hier et qui n’est pas prêt de disparaître. (…) Quelle est, selon toi, la limite entre le Chaos et l’Ordre? »

« Le chaos représente une menace. Il est le côté agressif. L’Ordre, au contraire, représente le côté menacé, qui nécessite d’être protégé, qui a besoin qu’on le défende. »

 

 

3ADBACBE-69BB-49B2-8EEF-F90DC35DABDE

 

 

 

 

17 commentaires sur “Le sorceleur, tome 1 et 2 – Andrzej Sapkowski

Ajouter un commentaire

  1. Il est dans ma Pal. Il faut que je m’y mettes mais pour certains roman j’ai « besoin » d’attendre peut être peur d’être déçue. Je regarde la série aussi. Elle me déstabilise car souvent l’impression de rater des épisodes car pas clair dans le déroulement mais de ce que tu dis c’est pareil dans le livre donc je m’y habiturai

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :