L’oeil le plus bleu – Toni Morrison

Amazon.fr - L'Oeil le plus bleu - Morrison, Toni - Livres

Résumé
Chaque nuit, Pecola priait pour avoir des yeux bleus. Elle avait onze ans et personne ne l’avait jamais remarquée. Mais elle se disait qu’avec des yeux bleus tout serait différent. Elle serait si jolie que ses parents arrêteraient de se battre, que son père ne boirait plus, que son frère ne ferait plus de fugues. Si seulement elle était belle, si seulement les gens la regardaient.
Quand quelqu’un entra, la regarda enfin, c’était son père et il était ivre. Elle faisait la vaisselle et il la viola sur le sol de la cuisine, partagé entre la haine et la tendresse….

Côté lecture, cette année est placée sous le signe de la fantasy, mais j’essaye tout de même d’inclure quelques classiques de temps en temps. Toni Morrison étant au programme du Reading Classics Challenge, j’ai voulu découvrir cette auteure.

L’oeil le plus bleu est conté par Claudia, petite fille noire de 11 ans dans les années 40 aux Etats-Unis. Claudia et sa soeur, Frieda, viennent d’une famille pauvre et ne reçoivent guère d’affection de leurs parents, mais leur complicité leur permet de tenir le coup. Quand son père met le feu à leur maison avant de s’enfuir, Pecola est recueillie par la famille de Claudia. Pecola est noire et laide, elle vient d’une famille brisée, pauvre, son père la bat, bref, le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas la joie pour elle. Le rêve le plus cher de Pecola, c’est d’avoir les yeux bleus, « des yeux plus bleus que ceux de Shirley Temple », car elle s’imagine que si c’était le cas, elle serait tellement jolie que tout s’arrangerait dans sa vie, qu’elle serait enfin heureuse. Elle serait admirée, comme toutes les belles petites filles blondes de son école.

Dans une Amérique post-esclavage mais encore très ségrégationniste, entre la pauvreté, les viols, la haine de soi engendrée par le racisme, on ne peut pas dire que cette lecture soit légère. Avec des mots simples mais crus, Toni Morrison nous montre toute la difficulté et l’horreur pour une petite fille noire de grandir dans une société suprémaciste blanche dans un milieu pauvre. On voit comment la racisme détruit la vie des enfants et brise leur innocence trop tôt.

L’oeil le plus bleu est une lecture très forte et dure par moment mais belle malgré tout.

Avez-vous déjà lu Toni Morrison ?

Un commentaire sur “L’oeil le plus bleu – Toni Morrison

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :