Daisy Jones & The Six – Taylor Jenkins Reid

Résumé
Daisy Jones & The Six… Le groupe de rock le plus mythique de tous les temps. Leurs concerts remplissaient les stades aux quatre coins de la planète et ils ont enflammé les nuits de toute une génération. De leurs débuts dans les bars miteux d’un Sunset Strip écrasé de soleil californien à la gloire, leur histoire est celle d’une ascension fulgurante. De l’euphorie qui vient avec le succès, des excitants qu’on prend pour entretenir la magie et des calmants qu’on avale pour essayer de dormir.
C’est l’histoire du rock’n roll. C’est aussi celle de Daisy Jones, l’icône ultime. Mais le 12 juillet 1979, après le plus mémorable des concerts, le groupe a éclaté. Personne n’a jamais su pourquoi… Jusqu’à aujourd’hui. Musiciens, fans, managers, amants, gardiens d’immeubles… Ils ont tous été les témoins de cette histoire… Mais quarante ans plus tard, chacun a sa propre version de la vérité.
Cet ovni littéraire, qui a enflammé les lecteurs des deux côtés de l’Atlantique, nous plonge avec frénésie au coeur d’une des périodes artistiques et sociales les plus exaltantes de notre époque !

Mon avis

Dans ce livre on assiste à la rencontre et la collaboration entre la jeune et talentueuse chanteuse Daisy Jones et le groupe de rock The Six. Ce livre me tentait depuis un bon moment, mais je craignais le format interview. J’avais peur de ne pas accrocher. Au contraire, j’ai trouvé génial d’avoir le point de vue de chaque membre du groupe sur les faits, les réactions des autres, c’est super intéressanr et ça apporte vraiment beaucoup de richesse.

Dès les premières pages j’ai été happée, on plonge direct dans l’ambiance particulière des années 70. Sexe, alcool, drogue et Musique, le reste n’a pas d’importance. C’est la période des excès, de la liberté et ce livre nous le montre bien.

Daisy : Les drogues ne te paraissent plus très sexy quand tu te réveilles tellement souvent avec du sang séché sous le nez, que le nettoyer fait partie de ta routine matinale au même titre que te brosser les dents. Ou quand tu as sans arrêts de nouveaux hématomes et que tu ne sais pas pourquoi.

J’ai eu un peu de mal avec le nom de tous les personnages, retenir qui est qui, mais un petit marque-page aide-mémoire a résolu le problème et passé quelques chapitres, j’étais assez familiarisée avec eux pour ne plus en avoir besoin.

Un tas d’adolescentes voulaient être comme moi à la fin des années 1970.J’en étais tout à fait consciente. Mais si les gens croyaient que j’avais tout, c’était uniquement parce que j’avais toutes les choses qu’on pouvait voir.
Pour le reste, je n’avais rien du tout.

J’ai trouvé ce roman hyper original. Le format est inhabituel: écrit comme si chaque membre du groupe était interviewé. c’est entre le roman, la biographie et l’interview. C’est une fiction et pourtant on a vraiment l’impression que ces stars ont existées. D’ailleurs j’étais super frustrée de ne pas pouvoir écouter leur musique en vrai 😂. J’ai également adoré le style d’écriture, il y a beaucoup de belles réflexions sur la vie, les gens, la musique. Les personnages, l’époque, ce qu’ils vivent, tout est intense, spécial.

Mon père étant ingénieur du son, j’ai bien retrouvé l’ambiance particulière des journées de studio, l’enregistrement du chant, des instruments. Le même passage d’une musique passé en boucle toute une journée jusqu’à le paufiner à la perfection. Bref j’ai trouvé que c’était très réaliste.

A la première écoute, c’est un album qui permet de passer du bon temps. On peut le passer pendant une fête. On peut se défoncer dessus. On peut l’écouter en piquant une pointe de vitesse sur l’autoroute.
Mais après, en écoutant les paroles, on se rend compte que c’est aussi un album sur lequel on peut pleurer. Et également un album sur lequel on peut s’envoyer en l’air.
En 1978, Aurora pouvait être la bande originale de tous les moments de votre vie.

Pour résumer, gros coup de coeur pour ce livre original, super addictif et intense en émotions. J’ai tout adoré: l’histoire, les personnages, le thème, l’écriture, tout ! Je vous le recommande à fond !
Je vous laisse avec quelques citations sous la photos, c’est dur d’en choisir seulement quelques une car il y en a tellement de belles.

Vous l’avez lu ? Il vous tente ?

Citations

« Mais quand tu aimes vraiment quelqu’un, parfois, l’autre fait des choses qui te font du mal. Et certaines personnes valent la peine d’avoir mal pour elles. (…) L’amour, c’est le pardon et la patience et la foi et, de temps en temps, c’est un coup de poing dans le ventre. C’est pour ça que c’est dangereux d’aimer la mauvaise personne. D’aimer quelqu’un qui ne le mérite pas« 

« Je pense que quand deux personnes se ressemblent trop… Ca ne fait pas bon ménage. Avant je pensais que les âmes soeurs devaient être deux identiques. Je croyais que je devais chercher quelqu’un exactement comme moi.
Je ne crois plus aux âmes soeurs et je ne cherche rien en particulier. Mais si j’y croyais encore, alors je croirais que ton âme soeur est une personne qui a tout ce que tu n’as pas et qui a besoin de tout ce que toi, tu as . Pas quelqu’un qui souffre des mêmes choses que toi
« 

« C’est dans les jours les plus difficiles qu’il faut soutenir ses amis. C’est dans les pires moments qu’il faut leur tenir la main. Ce qui compte dans la vie, c’est la personne qui nous tient la main, et aussi quelles mains on décide de tenir. »

« La passion, c’est… C’est un incendie. Et c’est très bien, les incendies. Mais on est surtout constitué d’eau. C’est l’eau qui nous maintient en vie. On a besoin d’eau pour survivre. Ma famille était mon eau. J’ai choisi l’eau. Je choisirai toujours l’eau. Et je voulais que Daisy trouve la sienne. Parce que je ne pouvais pas être son eau. »

« La plupart du temps, le groupe était une méritocratie, même s’il fonctionnait comme une dictature. Billy n’était pas le patron parce que c’était un connard, c’était le patron parce que c’était le plus talentueux de nous tous. »

5 commentaires sur “Daisy Jones & The Six – Taylor Jenkins Reid

Ajouter un commentaire

  1. Il doit y avoir de bonnes leçons à tirer de ce livre, le fait que la drogue est vraiment quelque chose à éviter et aussi qu’il est important d’être présent pour ses proches, pas seulement quand tout va bien mais également dans les moments difficiles.
    Au début de ton avis tu as fait une petite faute de frappe en mettant intéressanr au lieu de intéressant. ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :