La Passe-miroir tome 4: La tempête des échos – Christelle Dabos

 

IMG_0658

Résumé

Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants: Babel, le Pôle, Anima… aucune arche n’est épargnée. Pour éviter l’anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s’engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.

Date de sortie : 28 novembre 2019
576 pages

 

C’était LE livre que j’attendais cette année et j’ai compté les jours qui me séparaient de sa sortie. J’avais de grands espoirs, j’avais hâte et peur en même temps. Peur d’être déçue et peur de tourner la dernière page des aventures de Thorn et Ophélie. Mais aussi tellement hâte de connaître le fin mot de l’histoire.

Avant de me lancer dans l’aventure de La tempête des échos j’ai voulu relire les 3 premiers tomes pour me rafraîchir la mémoire (et aussi pour le bonheur de me replonger dedans). Grand bien m’en a pris !! Je crois que je n’aurais pas pu apprécier ma lecture si tous les détails d’avant n’avaient pas été frais dans ma mémoire. 

Ce qu’il trouvait divertissant chez les animistes. On finit par ne plus savoir qui, de l’objet ou du propriétaire, est celui qui appartient réellement à l’autre.

Le 3e tome marquait déjà un tournant dans la saga, étant plus sombre. Ça se confirme ici. La tempête des échos est encore plus sombre que le 3e. Il est également beaucoup plus mature et complexe. La passe-miroir devient une lecture de plus en plus « adulte » et moins en moins ado à chaque tome. L’univers se complexifie et prend une autre dimension

L’intrigue de ce tome est compliquée, il ne faut pas perdre le fil, et pourtant tellement bien ficelée. Le scénario est conduit d’une main de maître par notre chère Christelle Dabos qui nous montre tout son talent. Les explications ne sont pas simples mais les indices sont dévoilés petit à petit au fil de l’intrigue. Il faut s’accrocher mais l’intrigue malgré sa complexité reste parfaitement compréhensible. Les personnages sont fidèles à eux-mêmes et continuer d’évoluer comme dans les tomes précédents. Le suspens est maintenu jusqu’au bout du livre et je n’avais pas prédit comment ça se terminerait !! Les indices sont distillés régulièrement et tout se met en place dans un majestueux final.

L’intrigue tourne autour de la quête de l’identité et de l’acceptation de soi. Ophélie va devoir apprendre à se connaître, elle va explorer et repousser ses limites. Poussée à intégrer l’observatoire des déviations, elle va comprendre de nombreuses choses sur elle-même, sur son passé, ce sera douloureux, mais nécessaire. Car ce n’est que comme ça qu’elle pourra percer l’identité de l’Autre. Il y a tant à dire mais je ne vais pas m’étaler sur les détails de l’intrigue de peur de vous spoiler et de briser le charme de cette histoire. 

Ce tome est vraiment centré sur Ophélie et Thorn (même si celui-ci reste moins présent que notre animiste préférée) et les personnages secondaires sont quelque peu délaissés. C’est un peu dommage et c’est un des rares point qui m’ait déçu. La relation entre les deux héros est toujours géniale. Pas de gnangan avec Ophélie et Thorn, leur relation est belle et sincère. 

Ophélie s’abandonna contre lui sans plus réfléchir. Elle écouta les battements de son cœur. Elle aimait qu’il soit si grand et elle si petite. Il la submergeait toute entière comme une vague.

Ils s’aiment de plus en plus mais ils doivent composer avec toutes les difficultés mises en travers de leur chemin et ce n’est pas facile ! Mais leur amour les rend chacun plus fort, encore plus déterminé à parvenir à leur fin. Ils acceptent l’autre sans concession et embrasse ses défauts. Leur histoire d’amour est basée sur le respect, l’admiration et la tolérance, c’est beau… Nos deux héros sont prêts à se sacrifier et prennent tous les risque pour tenter de sauver leur monde des effondrements. 

À l’instant où les bras de Thorn se refermèrent sur elle, haut, bas, gauche, droite reprirent leur place respective. Elle avait enfin trouvé un point d’ancrage

La fin est un véritable déluge de révélations et d’émotions !! j’étais tellement choquée que j’ai dû la relire plusieurs fois d’ailleurs. Il m’est difficile de dire si j’ai aimé cette fin car elle m’a fait passer par tous les états. J’ai été émerveillée, choquée (même traumatisée), j’ai ri et pleuré (oui, pleuré pour de vrai avec de grosses larmes). Certains passages m’ont retourné le cerveau. Ce tome mérite clairement une deuxième lecture dans quelques temps pour mieux appréhender la complexité de l’univers (d’ailleurs la dernière page tournée, j’ai eu super envie de le relire direct pour mieux apprécier tous les détails, mais je vais attendre un peu). Tout de suite après ma lecture, j’ai ressenti de la déception, je me disais « mais noooon, ça ne peut pas finir comme ça ». Mais en y réfléchissant, j’aime la fin qui est sortie de l’imagination de Christelle Dabos. C’était un sacré challenge pour elle et elle l’a relevé haut la main. Je suis vraiment impressionnée par ce dernier tome.  Par contre, je sens qu’il va y avoir moult fan fictions de lecteurs frustrés qui voudront écrire leur fin rêvée. Et je crois que je serai capable de me mettre à les lire par curiosité et pour retrouver cet univers merveilleux.

Un amalgame de culpabilité, de curiosité et de crainte souleva la poitrine d’Ophélie. Les larmes avaient libérées ses émotions, douloureuses comme des éclats de verre; nécessaires aussi. Elle ne pouvait prétendre se sentir bien, mais au moins elle sentait.

Mes regrets maintenant. ATTENTION ! GROS SPOIL donc je mets le texte en blanc pour que les yeux de ceux qui ne l’ont pas lu ne tombent pas dessus par mégarde. Sélectionnez le texte pour le lire.
|| Un de mes gros regret : L’histoire de Victoire que l’on suit tout le long du livre. J’ai aimé la suivre mais je m’attendais vraiment à ce que ça mène quelque part, et j’ai été déçue par ce point car Victoire n’est pas indispensable au dénouement, du coup on ne comprend pas pourquoi elle prenait autant de place. Je m’attendais à ce qu’elle joue un rôle plus central dans la résolution de l’intrigue. 2e déception : j’aurais aimé que Bérénilde soit davantage présente, de même pour Gaëlle qui ne sert pas à grand chose. J’aurais aimé découvrir plus d’autres arches également. Je ne sais pas si la fin est une déception ou non, j’aurais un aimé un happy ending au lieu d’une fin ouverte. Mais si ça avait été le cas, n’aurais-je pas été déçue ? Cette fin est douloureuse mais tellement extraordinaire qu’elle est surement parfaite ||

 

Christelle Dabos signe une saga vraiment exceptionnelle. L’univers est original et époustouflant. Les personnages sont loin des clichés habituels et super attachants. L’intrigue est immersive, ultra prenante, riche de détails et intelligente. C’est une des meilleures lectures qu’il m’ait été donné de lire dans ma vie de lectrice !!! 

Pour conclure j’ai adoré ce dernier tome. Un final épique, MAGISTRAL et foisonnant de détails pour une saga qui l’est tout autant, et un peu plus que cela même… 😉💙

 

Mes chroniques des tomes précédents :

La passe-miroir tome 1 : Les fiancés de l’hiver
La passe-miroir tome 2 : Les disparus du Clairedelune 
La passe-miroir tome 3 : La mémoire de Babel

 

 

 

 

 

9 commentaires sur “La Passe-miroir tome 4: La tempête des échos – Christelle Dabos

Ajouter un commentaire

  1. J’ai tellement hâte de découvrir ce dernier tome, mais je compte tout de même relire les trois premiers avant. Mais je suis curieuse de connaitre la conclusion des aventures d’Ophélie , de Thorn et des autres, surtout quand je lis des chroniques comme la tienne qui donnent très très envie !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :